ECOLE CHEVALERESQUE
Arts Martiaux Historiques Européens






Les Chevaliers XVème


Gilles de Canilhac - Thomas de Robardet - Emeric de Bazalgette - Jean Gaget


pour le XVème et XVIème siècle l'association reconstitue :


L'Ordre des Chevaliers de Saint-Michel (1460/ 1510).
En partenariat avec l'association Les Ecuyers de l'Histoire


L'Ordre des Chevaliers de Saint-Michel

(1460/ 1510)



Appartenir à l‘Ordre de St Michel, c’est vouloir porter sa pratique de la reconstitution à un degré supérieur.

L’Ordre a été créé dans le but de donner une aura plus grande à la reconstitution, une aura au regard des autres Ordres reconstitués internationaux mais également une aura pour chacun des reconstituteurs désireux  d’appartenir à une confrérie partageant des volontés d’évolution au niveau de la pratique elle-même et de l’authenticité de la reconstitution.

La philosophie de cette confrérie de chevaliers reconstituteurs, en plus des aspects historiques et martiaux des périodes représentées, s’axe également sur la notion de royauté et de notre attachement à cette dernière. Bien évidemment, ceci ne concerne en rien les convictions politiques de chacun, sachant que cet aspect ne peut être un critère de choix ou d’exclusion de l’association.
 L’Ordre cependant étant d’origines catholique et royale, il ne saurait cependant être question de tensions de type politique ou idéologique en son sein. Il s’agit donc bien d’état d’esprit face à l’histoire et la période qu’il s’agit de respecter et non d’une position politique ou religieuse.

Cette appartenance doit être motivée par un désir de créer, en France, un groupe de reconstitution basé sur la qualité de ses membres et de leurs réalisations et non pas sur une quantité représentative de masse. Elle doit être en outre dénuée d’intérêts individuels uniquement car c’est l’évolution du groupe qui primera sur toute volonté de briller personnellement.


Les capacités requises sont détaillées ci-dessous,
toutes personnes désirant appartenir à l’Ordre sont tenues à avoir ou apprendre les rudiments de chaque aspect. Dans cette perspective, le postulant pourra bénéficier des savoirs faire et connaissances de tous les membres de l’Ordre, ces derniers s’engagent sur simple demande du postulant à partager leurs connaissances et contacts afin de faciliter la progression de nouveaux membres.  

Capacités équestres : Tout chevalier doit être capable à minima de maîtriser un cheval aux trois allures. Aussi qui veut faire partie de l’Ordre et ne possède pas un niveau équestre suffisant devra s’engager à l’acquérir dans un délai d’un an après son admission. Le responsable équestre se tient à la disposition de chacun pour le guider dans son évolution.

Capacités en escrime et manipulation des armes : Tout chevalier doit connaître les bases de l’escrime et prioritairement l’escrime de la période qu’il veut représenter.
Les Maîtres d’arme se tiennent à la disposition de chacun pour le guider dans son évolution.
 
 Capacités matérielles : Tout chevalier doit posséder un uniforme ou effets d’équipement minimum pour la période représentée. Son appartenance à l’Ordre lui donnera accès aux différents fournisseurs de l’association.
 
 Connaissances historiques : Tout chevalier de l’ordre doit être en mesure de parler avec justesse et pédagogie de la période représentée.
Tous les membres de la confrérie doivent cette pédagogie et cette transmission aux nouveaux membres et aux candidats.  

Etat d’esprit et engagement :
Appartenir à l’Ordre de Saint Michel exige un état d’esprit particulier dont voici les valeurs fortes :  

Fraternité : Lien de fait par l’appartenance à l’Ordre la fraternité se matérialise par un esprit de corps devant amener aux évènements de l’Ordre et à la vie en son sein une cohésion parfaite.

Evolution : L’appartenance à l’Ordre est signe d’une évolution constante des pratiques afin d’améliorer en continu les qualités individuelles et collectives.

Tradition : Le souci constant de chaque membre de l’Ordre est de transmettre aux autres membres ses savoirs et compétences dans les domaines qui sont les siens dans le plus  pur respect historique et dans l’intérêt de l’Ordre.

Fidélité : Le Chevalier n’appartiendra à aucun autre ordre de chevalerie tant qu’il sera membre de la confrérie.

Authenticité : L’ordre est propice à l’expression et au développement de la personnalité de chacun de ses membres. L’authenticité des relations entre membres de l’ordre est le garant de sa longévité et de sa qualité.

Assiduité : L’ordre est appelé à répondre à de nombreuses demandes extérieures et l’engagement de chacun de ses membres est une condition première à sa réussite.  L’engagement à joindre l’ordre sous entends une présence régulière à ses réunions et ses évènements.

Admissions dans l’Ordre de St Michel :
L'admission dans l’ordre se fait par cooptation par l’un des membres. Ce dernier propose aux membres la candidature du candidat qu’il juge digne d’appartenir à la confrérie. Il en répond devant le collège de l’Ordre, sera son parrain et référent. Il doit obligatoirement être chevalier avant sa candidature à l’ordre.
A cet accord d’admission sera attachée, en l’occurrence, une évaluation des connaissances acquises par le candidat à qui sera proposé un objectif d’évolution.
 
 La demande d’admission du candidat chevalier se fera le 29 septembre de chaque année. Les chevaliers de l’ordre seront soumis au vote du collège pour se prononcer positivement ou négativement sur l’admission du candidat,  ce vote aura lieu tous les  8 mai. Le candidat aura donc 7 mois pour se parfaire au cahier des charges  si ce dernier n’est pas satisfaisant au jugement des chevaliers de l’ordre. Un vote de tous les membres sanctionne cette candidature et donne l’accès à l’Ordre à la majorité des voix. Une cérémonie sera organisée dans le fief de l’Ordre, au Mont Saint Michel.  Le collier sera alors remis ainsi que la chevalière de l’Ordre (facultatif)

Le chevalier de la confrérie doit légitiment tenir sa conduite relativement au code de chevalerie Français, mais appartenir à l’Ordre l’oblige à  d’autres devoirs :
• Membre d’une équipe solidaire et fraternelle, il agit avec honneur, franchise et loyauté  
• Attentif aux autres et déterminé à surmonter les difficultés, il œuvre pour la cohésion et le dynamisme de l’Ordre de St Michel.  
• Fier de son Ordre, il est partout un ambassadeur de sa confrérie, de son Roy et de la France.  
L’Ordre s’étendra de 1469 jusqu'au début du XVIIème (date à définir prochainement) Le nombre de chevaliers sera limité à 36.